Femmes & politique : second workshop à la maison des femmes de schaerbeek


Le 28 février 2019, Flora a donné rendez-vous à une dizaine de femmes à la Maison des Femmes de Schaerbeek pour un second workshop de réflexion et de formation autour de la question "Susciter l'engagement des femmes en politique".


Comme lors du premier workshop, Françoise Goffinet de l'Institut pour l'Egalité des Femmes et des Hommes a fait une présentation sur l'état actuel des choses en termes d'égalité femmes hommes en politique. Malgré les progrès et les avancées récentes, les carrières des femmes dans ce domaine restent plus courtes, notamment à cause du sexisme ordinaire ; elles entrent par ailleurs plus tard dans la sphère politique, souvent après avoir eu des enfants. On note aussi un écart dans le nombre de femmes élues dans les conseils communaux : 48% à Bruxelles contre 38% en Flandres.

On remarque également le problème du plafond de verre avec seulement 10% de femmes qui accèdent au poste de bourgmestre. A Bruxelles, on ne compte par exemple actuellement qu'une seule bourgmestre sur 19 communes ! (voir notre vidéo https://www.youtube.com/watch?v=rqNkOxOaBBY&feature=youtu.be). Dans le monde du travail d'un point de vue général, un des problèmes principaux est la discrimination parfois faite à l'embauche quant au congé de maternité et le rapport à l'enfant ; sans parler du congé de paternité dont les 10 jours ne sont pris par les hommes que dans 27% des cas...


La femme politique invitée pour dialoguer avec nos participantes était Sarah Turine, ex co-présidente Ecolo et ex échevine à Molenbeek. Elle a dénoncé la nécessité de prendre les "codes" du sexisme pour se faire accepter ainsi que certaines décisions qui se prenaient dans les tribunes de foot. Elle est malgré tout restée positive en soulignant le changement de mentalité qui est en train d'opérer petit à petit, avec un nombre grandissant de lois et de dispositifs qui encadrent la présence de femmes. Mais parfois, il est difficile de justifier ces dispositifs et quotas car des hommes ne sont pas élus alors qu'ils ont plus de voix : au niveau local, parfois c'est compliqué et on peut basculer dans la discrimination positive.


L'ex co-présidente d'Ecolo a également souligné la forte implication de ce parti dans l'égalité homme/femme : baby-sitting organisé pendant les réunions, qui sont plutôt organisées en journée, et remboursement du baby-sitting. Il y a autant de femmes que d'hommes dans le parti mais très peu de femmes se présentent pour des mandats internes, et ce malgré les mesures mises en place pour faciliter leur engagement. Les femmes ne cherchent peut-être pas ce pouvoir ? N'osent pas ou remettent en question leurs compétences ?


Sarah Turine a également fournit quelques conseils pour les femmes qui souhaitent s'investir en politique : ne pas se dévaloriser, car il n'y a pas de formation spéciale pour la politique, qui est d'abord une question de convictions. D'autre part, tout le monde est légitime, car il est important d'avoir des profils diversifiés pour que la politique soit représentative.


Le Monde selon les Femmes a à nouveau animé un atelier sur le leadership et l'empowerment, mêlant une partie théorique à des exercices pratiques. Par exemple, citer des phrases sexistes que nous avons déjà entendues ; puis dans un deuxième temps un exercice en binôme pour trouver un moyen de répondre à ce genre de phrases et ne pas se laisser déstabiliser. Enfin, l'exercice "Moi, si j'étais ministre..." en se mettant dans la peau d'une politique, le but étant de formuler leurs idées et projets si elles étaient engagées en tant que ministre.


Le but de la journée n'étant pas tant d'énoncer les problèmes et freins existants mais plutôt de trouver des (pistes de) solutions, voici les points qui ont été soulevés :


- MÉDIAS : se réapproprier le vocabulaire lié au politique, renforcer les organismes de contrôle de la publicité

- EDUCATION : organiser des rencontres avec des femmes et des hommes politiques durant le parcours scolaire

- EMPLOI DU TEMPS : rendre le congé paternité obligatoire, organiser les réunions dans les heures de travail

- LOI ÉLECTORALES : renforcer les lois existantes


A l'issue de nos workshops, un livret de recommandations sera publié et développera ces axes de solutions. Un évènement sera également organisé. En attendant, nous sommes d'ores et déjà en train d'organiser notre prochain workshop : contactez-nous pour participer ou pour obtenir plus d'informations.






38 vues

ADRESSE

 

1 Rue du Pont Neuf

1000 Bruxelles

 

CONTACT

 

info@florainfo.be

02/751.80.64

 

HORAIRES

 

Du lundi au vendredi excepté le mercredi

9h - 17h00

NEWSLETTER

©2018 par Najat et Anna. Créé avec Wix.com