Plateforme d’interventions sur les pratiques et dynamiques sociales

Accueil > ACTUS > Compte rendu "Flora fait son cinéma !"

Compte rendu "Flora fait son cinéma !"

Merci à Sans Papiers TV pour les photos.

Le début de la journée du Ciné-débat a été perturbé. Les personnes sans document légal ne pouvaient pas entrer librement dans le bâtiment de la Fédération Wallonie-Bruxelles, boulevard Léopold II 44 à Molenbeek, malgré notre demande préalable. Une des intervenantes, stupéfaite, a alors renoncé à participer. On se demande encore ce qui est en jeu pour les personnes en séjour irrégulier.

Le film ‘Le Chant des hommes’ était dérangeant à regarder (mais nécessaire !) tant il nous renvoie à une réalité crue et sans tabou de ce que peut être la vie en séjour irrégulier. Le débat qui a suivi la projection commençait dans la même veine : quels droits restent aux demandeurs d’asile quand ils reçoivent sciemment une lettre de découragement du secrétaire d’état d’asile et de migration Theo Francken qui n’y fait mention nulle part de leur droit d’asile ?
François De Smet (Myria : Centre fédéral Migration) & Mamadou Diallo (Comité des Sans Papiers)

Mamadou Bobo Diallo, porte-parole du comité des Sans-Papiers et intervenant au débat, répondait honnêtement qu’à son avis, il n’avait pas beaucoup d’espoir avec le gouvernement belge actuel pour obtenir la régularisation de ses papiers.
Selma Benkhelifa (Progress Lawyer Network)

Selma Benkhelifa, avocate spécialisée en droits des migrants et des sans-papiers, plaidait quant à elle pour une contre-action positive. En interpellant les différents services de la société à accepter les personnes sans document de séjour légal, il sera plus facile de conscientiser aux blocages et difficultés auxquels sont confrontés les personnes en séjour irrégulier. À titre d’exemple, c’est souvent par habitude qu’une école de musique ou une bibliothèque exige la présentation d’une carte d’identité pour s’inscrire à leurs services. Pourquoi est-ce encore le cas ? Les consultations de l’ONE (Office de la Naissance et de l’Enfance) sont une contre-exemple par excellence.

Didier vanderslyck (Coordinateur de Orbit ASBL)

Des actions pareilles devraient bien sûr aller de pair avec une réelle volonté politique réflexive et franche pour ouvrir d’autres voies de migration légales, comme le soulignait François De Smet, Directeur de Myria (Centre fédéral Migration). Idéalement, tout cela devrait se faire avec une diffusion d’informations exacte et concrète à tous et pour tous. A l’inverse, la tendance actuelle est à pousser indirectement les personnes en séjour irrégulier dans l’illégalité ce qui encourage les trafiquants d’êtres humains à agir et ce qui contribue à l’utilisation par les employeurs abuseur d’un personnel travaillant au noir.
Égalité des chances, égalité des droits ? Pour les personnes en séjour irrégulier, concrètement, cela signifie mille et une déceptions au quotidien ainsi que mille et un autres enjeux.

Merci à tou/tes les participant/es au ciné-débat !










Plus d’informations sur ce projet ?
Contactez Kim Van Wallendael
kimvanwallendael@florainfo.be