Plateforme d’interventions sur les pratiques et dynamiques sociales

Accueil > ACTUS > Compte rendu de l’exposition organisée par l’ASBL Voix des femmes

Compte rendu de l’exposition organisée par l’ASBL Voix des femmes

Le mercredi 19 juin de 12h à 18h, l’association la voix des femmes ouvrait ses portes aux visiteurs. Ce fut l’occasion de présenter une rétrospective de leurs créations et de leurs actions des ces cinq dernières années, mais aussi de fêter la publication du premier journal produit par l’ASBL « la voix des femmes ». Ce premier numéro a pour thème l’enfermement. Des textes courts, mais justes, remplissent les pages et témoignent de situations vécues au quotidien ; séquestration, violences physiques et/ou psychologiques, … Cette mosaïque de récits fait résonner une voix de protestation : il est grand temps que quelque chose se passe ! Fini les violences, fini les stéréotypes ! Ensemble, elles rêvent d’un monde idéal pour elles et pour leurs filles. Dans leurs souhaits ; plus d’égalité, plus de liberté, simplement plus de choix.

Leurs récits en plus de mettre en lumière des situations invivables, soulignent aussi le manque de structures pour fournir de l’aide aux femmes en situation précaire. Qu’est-il mis en place pour accueillir ces femmes aux récits bouleversants ? En Belgique, encore trop peu de choses, hélas. En effet, une femme victime de violences n’a que peu de choix : soit rester avec son compagnon ou sa famille violente, soit errer dans les rues, car les structures d’accueil dédiées aux femmes et jeunes filles sont pour ainsi dire inexistantes. Cette situation se complexifie encore si ces femmes sont en situation irrégulière comme le souligne l’article d’alter écho « Vers une meilleure protection des femmes migrantes victimes de violence ? ». Actuellement, la situation est alarmante car les politiques de migration continuent à se durcir et ce, trop souvent au détriment de ces femmes (1).

Ras-le bol crie le secteur et les femmes. Il est grand temps d’écouter cette voix féminine et de la prendre en compte lors de l’élaboration d’un plan d’aide ou de nouvelles politiques. En 2011, Flora a produit un rapport de pré recherche ayant pour titre « Les violences intrafamiliales et migration pré-recherche et méthodologie sur le partenariat et sur la démarche de co-construction du savoir ». Ce rapport souligne que « le facteur migratoire augmente le risque de subir des violences intrafamiliales. Sur base de ce constat, Flora ASBL a estimé qu’il était important de travailler sur cette thématique. Au cours de cette étude, il a été également démontré le besoin de recourir à un réseau d’acteurs et de secteurs très différents pour mieux comprendre des questions complexes comme celle-ci. » (2) Une solution réside donc dans la solidarité entre les organismes du secteur. Plus concrètement encore, les femmes victimes de violences trouvent également de la force dans des pratiques collectives et solidaires, comme le prouvent ce journal ou encore ces réalisations.

Consultez le rapport de pré recherche de flora sur notre site web
Plus d’informations sur la voix des femmes sur http://www.lavoixdesfemmes.org

JPEG - 1.3 Mo
JPEG - 1.2 Mo

JPEG - 1.3 Mo

(1) « Vers une meilleure protection des femmes migrantes victimes de violence ? », VALLET Cédric , Alter Echos, n°361, 04/06/2013

(2) « Les violences intrafamiliales et migration, pré-recherche méthodologique sur le partenariat / sur la démarche de co-construction du savoir » Flora, Novembre 2011